Annonce : première séance de 2015-2016

Le séminaire de mythologie reprend cette année avec des horaires et un thème nouveaux.

Jour et heure. Le séminaire aura lieu désormais le lundi de 16h à 18h en salle annexe du Centre d’études anciennes. (Quand vous entrez dans le bâtiment du 45 rue d’Ulm par la petite porte située à droite de la grande double porte, l’annexe du CEA est la première porte à droite en entrant, immédiatement après les casiers des professeurs. La salle de réunion où nous nous trouverons est la première salle à droite.)

Périodicité. La périodicité du séminaire reste la même : toujours une séance toutes les trois semaines environ.

Organisation. Émeline Baudet, devenue archicube, quitte (provisoirement) le séminaire pour cause de séjour à l’étranger cette année. Julia Wang et Pierre Cuvelier, anciens élèves du DSA, continuent d’en assurer l’organisation, ainsi que Bérénice Bouty, élève en scolarité, qui nous rejoint cette année.

Thème de cette année. Le thème choisi pour 2015-2016 est : “substances, drogues et antidotes”.  À l’instar de notre précédent thème (le loup), il a été choisi pour nous permettre d’étudier aussi bien la Grèce et Rome que d’autres aires culturelles au fil de l’année.

Date et sujet de la première séance. La première séance de cette année aura lieu lundi 12 octobre. Nous y étudierons les principales substances étranges de l’Odyssée, du nèpenthes d’Hélène au chant IV jusqu’à la fameuse mixture de Circé au chant X en passant par le lotos des Lotophages du chant IX.

Pour nous contacter. pierre.cuvelier (arobase) normalesup.org, julia.wang (arobase) normalesup.org, berenice.bouty (arobase) ens.fr


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Julia Wang (27 septembre 2015). Annonce : première séance de 2015-2016. Séminaire de mythologie de l'ENS. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rq0d


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.